Cetanou


Qu’est ce qu’on mange à la Cantoche ?

Regards sur la Restauration scolaire à l’île de La Réunion et les débuts d’application de la Loi Egalim mais aussi, sur les propositions des différentes communes relatives à l’origine des produits, les plats Péi, le Bio à l’école, les produits frais et produits locaux.

 

Loi Egalim n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour une alimentation saine, durable et accessible à tous – L’article 24 stipule qu’à compter du 30 octobre 2019, les services de restauration scolaire seront tenus de proposer, au moins une fois par semaine, un menu végétarien.

Nous nous sommes penchés sur les menus de restauration scolaires de l’île pour la semaine du 16 au 20 septembre, sur la base des menus que nous avons trouvé sur les sites respectifs des communes où qui nous ont été transmis par e-mail des 24 communes de l’île.

Tous les menus scolaires sont validés par des Diététiciennes / Diététiciens.

 

Application de la Loi Egalim à La Réunion dès la rentrée 2019

Plusieurs communes de La Réunion ont intégré un menu végétarien hebdomadaire, dès la rentrée scolaire 2019-2020. Nous tenons à mettre à l’honneur les villes de : Bras Panon, Plaine des Palmistes, Saint Benoit, Saint Leu, Saint Louis et  Saint Paul !

Les autres communes de l’île devront, quant à elles, proposer un menu végétarien à leurs élèves à compter du 30 octobre 2019. A noter toutefois que, parmi ces communes, quelques unes testent le programme en proposant, de temps en temps, un plat végétarien aux écoliers, collégiens et lycéens.

 

Les Services de restauration scolaire proposant des Produits BIO

Aucune commune de La Réunion ne propose une restauration scolaire complètement BIO mais Saint Paul, Saint Philippe et la Plaine des Palmistes mettent en avant des produits Péi BIO dans leurs menus respectifs.

A l’honneur :

Plaine de Palmistes : Propose des oeufs, fruits et salade BIO à certains repas

Saint Paul : Valorise les produits BIO et Péi lors de sa journée dédiée à la Mélodie des Mets locaux

Saint Philippe : Met en avant le Curcuma BIO produit sur sa commune pour la préparation des repas

 

Produits Péi – Produits frais – Fabrication locale

L’utilisation de produits Péi dans la restauration scolaire, l’utilisation de produits frais pour élaborer les repas et la fabrication locale sont des éléments d’information capitaux tant pour la santé des Marmailles que pour l’Economie locale… et l’écologie ! Pourtant peu de communes n’en font mention !

A l’honneur :

Bras Panon : Mise en avant des viandes fraiches et locales

Petite île : Mise en avant des Produits frais Péi dans les plats principaux

Saint Leu : Favorise les produits Péi et la commune ambitionne la suppression des produits transformés.

Saint Paul : Valorisation des produits Péi, de la production locale et des plats préparés directement par leurs propre service de restauration scolaire

Saint Philippe : Une volonté affirmée de proposer des produits frais, locaux et transformés à La Réunion ! Mention de 56,98 % de produits locaux et transformés localement, dont 15,33 % de viande fraiche Péi.

Le Tampon : Valorisation des Produits Péi en partenariat avec les producteurs réunionnais et mise en avant de la production de sa propre commune !

 

Les Plats Péi et la Mélodie des Mets locaux

Pas de surprise, toutes les communes de l’Ile proposent des plats Péi  dans leurs Menus scolaires.  En revanche, plusieurs communes consacrent une journée par semaine ou une fois par mois  à “La Mélodie des Mets locaux”, des menus complets, entrée, plat, dessert aux saveurs locales. Une belle initiative.

A l’Honneur :

Saint Paul, Saint Philippe, Sainte Suzanne, Petite île et L’Etang Salé

Les Desserts

Concernant les desserts, une alternance entre yaourts natures ou aromatisés, fruits entiers ou en salade (origine non spécifiée, on suppose que bananes et tangors locales), compotes, crèmes, glace (un seule inscription glace Péi) et… des gâteaux Péi : Gâteau manioc, gâteau patate, gâteau

Communes proposant des desserts Péi

Saint Paul, Plaine des Palmiste, Cilaos, Saint Philippe, Saint Pierre, Saint Louis, Etang Salé, Petite île, Sainte Suzanne

 

Et quoi d’autre ?

Informations sur les Menus scolaires

Sur les 24 communes, il est assez difficile d’effectuer une analyse complète car aucune d’entre elles ne diffuse le même type d’information.

Certaines communes ont adopté un système ludique et un descriptif fort bien détaillé, d’autres en revanche ne donnent aucune précision autre que la liste des plats dans un tableau. En revanche il y a très souvent des mise en couleur du texte pour distinguer les apports en fibres et vitamines, protéines, glucides, calcium.

Nous ne sommes pas là pour juger, ni pour critiquer, conscients que les communes ne disposent pas des mêmes moyens, notamment en matière de communication, mais nous souhaitons mettre en avant les mentions qui nous sont apparues importantes et pourraient être généralisées pour plus de transparence vis-à-vis des parents d’élèves et pour plus d’égalité dans les assiettes des élèves.

Saint Paul

  • Un menu ludique présentant de manière claire les journées dédiées à la Mélodie des Mets et à la journée Végétarienne
  • Des mentions importantes “Les Bons repères” concernant les Produits Péi, les plats préparés en interne par le Service scolaire et les produits de fabrication locale
  • Mention également des 14 allergènes à déclaration obligatoire codifiés par couleur
  • Proposition de menus de substitutions (religion, régime végétarien, allergies déclarées à l’inscription)

Saint Philippe

  • Mise en avant de la qualité Péi, des produits de proximité et du BIO

Saint Benoit

  • Mention de la journée végétarienne
  • Mention des allergènes par codification numérique

Bras Panon

  • Mention des produits frais et plats végétariens

Saint Leu

  • Présence de la Diététicienne aux réunions parents d’élèves de la rentrée pour expliquer les plats végétarien
  • Pour lutter contre l’obésité, les élèves pourront se resservir en crudités, légumes cuits et légumineuses

Le Tampon

  • Mention des Produits frais et locaux
  • Mise en avant des partenaires locaux fournissant les produits

Sainte Suzanne

  • Proposition d’un Menu à thèmes

Etang Salé

  • Indication des plats de substitution sur le menu

Saint Denis

  • Une mention spéciale pour la ville de Saint Denis qui est la seule à afficher publiquement l’origine CEE sur les produits importés !

 

Voir Les différents menus scolaires de septembre des communes réunionnaises*

* La ville de Saint Leu nous a gentiment communiqué les éléments mais finalise la publication en ligne de menu

 

Des points faibles… malgré des solutions locales !


A l’inverse du chapitre précédent, les absences d’informations spécifiques sur l’origine des produits, la mention  d’un produit frais ou congelé laisse dans le flou le plus complet… A classer dans la catégorie “Peu mieux faire” !

Les Fromages et yaourts

Nous avons relevé sur les différents menus, un nombre incroyable de fromages importés, (sans doute en emballages individuels ?) :  Samos, Kiri, Babybel, Boursin, Edam, Vache Kiri, Gouda !
Navrant alors que nous avons à La Réunion de très bons fromages fabriqués localement.
En ce qui concerne les Yaourts, seule la ville de Saint Paul mentionne un produit fabriqué à La Réunion

Les Fruits proposés en dessert ou en collation

Avec la diversité des fruits produits à La Réunion, nous constatons soit aucune indication, soit des Poires, pommes, prunes… et en fruits locaux : Banane et Tangor.On peut comprendre l’intérêt de faire découvrir d’autres saveurs aux écoliers mais dommage que la production locale ne soit pas largement mise en avant.

Légumes Péi ou importés ?

L’absence de spécification sur l’origine des produits d’une grande partie des menus ne permet pas de savoir réellement ce qu’il en est. Saint Denis mentionne toutefois des Petits Pois d’Espagne !

Viandes et poisson : Frais locaux ou congelés importés ?

Encore une fois l’absence d’indication laisse supposer des produits importés, congelés ou transformés. Qu’en est-il pour les “Cordon bleu” et le “Rôti de dindonneau” qui reviennent régulièrement ?

Le Bio à l’école

Peu de commune proposent des produits bio en restauration scolaire malgré une production Biologique locale. La santé des plus jeunes est une priorité et nous espérons que très vite les communes proposeront une alimentation BIO et locale à tous les élèves.

Gourdes à boire en dessert

Les gourdes à boire sont des emballages non recyclables et sont issus de la transformation industrielle… à bannir pour avancer vers une transition écologique et ne pas habituer les enfants à la consommation de ce type de produit !



Loi Egalim – Art.24 sur les repas végétariens en restauration scolaire
applicable à compter du 2 novembre 2019

 

Obligation de servir un repas végétarien par semaine

Mise à jour le 4 novemvre à 9 h 30 : Comme mentionné dans le premier chapitre, 6 communes de l’île avaient mis en application le service hebdomadaire d’un repas végétarien dès la rentrée 2019.

A partir du 1er novembre, tous les services de restauration scolaire ont obligation de proposer aux élèves un repas végétarien par semaine.

Qu’en est-il en ce début novembre ?

Communes en conformité avec la loi Egalim
Menus publiés sur site ou page FB

  • Avirons (Les)
  • Bras Panon
  • Entre Deux
  • Etang Salé**
  • Petite île
  • Plaine des Palmistes
  • Saint André *
  • Saint Benoit
  • Saint Denis
  • Saint Joseph
  • Saint Leu
  • Saint Louis
  • Saint Paul
  • Saint Pierre
  • Sainte Marie
  • Sainte Rose
  • Sainte Suzanne**
  • Salazie
  • Tampon (Le)
  • Trois Bassins

 

Communes n’appliquant pas la Loi Egalim

Ces deux communes ont décidé de passer outre la Loi Egalim ! La commune du Port a juste placé 2 repas végétariens dans ces menus publiés pour la période du 4 novembre au 20 décembre.

  • Port (Le)
  • Possession (La)

 

Communes n’ayant pas encore publié le menu de la 1re semaine de novembre sur leur site ou page FB :

  • Saint Philippe
  • Cilaos

 
 
Notes :

* Observation particulière pour la commune de Saint André
qui a choisi de maintenir les plats carnés et proposer
en même temps, chaque jour, un plat végétalien aux élèves.
Une option qui vise à satisfaire tout le monde mais qui toutefois
prive une partie des élèves de la découverte d’une alimentation
végétarienne.

** Etang salé et Entre Deux ont été mis à jour dans la journée du 04/11
** Sainte Suzanne mis à jour le 05/11




Concernant l’affichage des Menus scolaires :
Aussi étrange que cela puisse paraître, nous n’avons pas trouvé de texte officiel mentionnant l’obligation de publier les menus scolaires ! Toutefois, il est fait état que par soucis de transparence et d’information des parents d’élèves, les écoles et/ou communes doivent être en mesure de transmettre cette information aux parents qui en font la demande.

Il semble toutefois que par circulaire, il soit demandé aux écoles d’afficher les menus scolaires sur un panneau d’affichage, une solution qui ne permet pas aux parents qui travaillent de les consulter facilement.
Les communes disposant toutes d’un site internet pour les communications publiques devraient prendre le temps de publier les Menus afin que chaque parent puisse être informé.

Concernant la publication des Menus de novembre, à minima celui de la première semaine, date à partir de laquelle la Loi Egalim impose un menu végétarien par semaine, nous sommes surpris que 5 communes n’aient pas mis à jour leur site internet et/ou page FB*. On peut comprendre qu’il y a eu les vacances scolaires et que le 1er novembre soit férié… cependant, les menus scolaires ne sont pas établis à la dernière minute, ils sont déjà connus et ont dû être approuvé par un/une diététicien (ne).
* Certaines communes communiquent en partie sur leur site et en partie sur leur page FB ! Pas évident de partir à la recherche de l’information sur divers supports de communication. Le site internet devrait publier les menus dans la rubrique “Vie éducative” et la page FB devrait servir de relais.